Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Sorry, no posts matched your criteria.

Sign Up To The Newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet

    Laïha Hama, engagée pour l’assainissement des eaux usées de l’Afrique de l’Ouest

    Laïhanatou Hama, 31 ans, est une ingénieure spécialisée dans le traitement des eaux. D’origine nigérienne, née au Bénin et ayant grandi au Sénégal, elle se définit comme une citoyenne du monde. Laïhanatou aime l’innovation technologique et la découverte de nouvelles cultures.

    Passionnée par les sciences, elle s’oriente ainsi vers des études d’ingénieur chimiste au sein de l’Ecole Supérieure de Chimie de Rennes et se spécialise en procédés et analyses pour l’environnement. Après 5 ans d’expérience au sein de start-up et PME françaises, elle décide de fonder sa société Maji Solutions qui propose des solutions de traitement et d’assainissement des eaux usées en Afrique de l’Ouest. Maji Solutions est la réalisation d’un projet de vie, de son projet de vie

    Un de ses dictions préférés : « J’ai appris que la voie du progrès n’était ni rapide ni facile » de Marie Curie.

    Découvrez son interview.

    D’où vous est venue l’envie de créer Maji Solutions ?

    Tout est parti du rêve d’une adolescente, passionnée par les sciences, qui souhaitait entreprendre dans la cosmétologie. J’ai donc entamé des études de chimie. Durant mes études d’ingénieur, je découvre la chimie de l’eau et c’est un sujet qui m’a tout de suite passionné. Je réalise à quel point j’en connaissais si peu sur l’eau et cela m’a permis de comprendre les situations de crise d’eau que j’ai connues dans mon enfance. Le sujet des eaux usées m’intéresse particulièrement car c’est un sujet complexe qui me rappelle les cas de fuites de fosse septique que j’ai connus plus jeune et que je détestais vraiment. C’est ainsi que le projet a commencé à naître dans ma tête.

    Diplômée, je fus d’abord embauchée dans un start-up française spécialisée dans la phyto-épuration et le recyclage des eaux usées. J’ai ensuite intégré une PME qui m’a permis de découvrir une large gamme de technologies de traitement des eaux usées. Forte de ces 5 années d’expérience, je me suis décidée à créer Maji Solutions pour apporter ma pierre à l’édifice.

    Quels sont les bienfaits du traitement des eaux usées pour la santé, l’environnement et les populations ?

    L’assainissement est étroitement lié à la santé, c’est un sujet de santé publique. Le traitement des rejets permet d’éviter la contamination des sources d’eau potable. Il permet également de préserver le milieu naturel, en limitant l’accumulation de polluants issus des eaux usées néfastes à la flore et la faune aquatique. Le traitement et la réutilisation des eaux usées est également une solution alternative au manque d’eau en Afrique et notamment au Sahel. Enfin, l’assainissement est un moteur de développement qui encouragera la création d’emplois et la création de valeur.

    Selon un rapport rendu par le programme de surveillance de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement de l’OMS et l’UNICEF, l’accès à l’assainissement a seulement progressé de 6% et l’accès à l’eau de 20% en Afrique subsaharienne alors que la population a quasiment doublé au cours des 25 dernières années.

    Quelles solutions propose Maji Solutions pour répondre aux besoins de ces millions de personnes ?

    L’entreprise propose des unités de traitement clés en main (études, conception, construction et mise en service de la station), mais aussi des études de faisabilité avant-projet, des formations pour la montée en compétence des équipes sur le terrain et de la consultance (appui technique, assistance à maîtrise d’œuvre et d’ouvrage). Notre expertise couvre une large gamme de technologies, ainsi nous savons tenir compte des contraintes foncières, de budget et d’entretien.

    Aussi, la majorité de nos stations de traitement sont conçues de façon modulaire. C’est-à dire qu’en cas d’augmentation des quantités d’eau à traiter, nous pouvons envisager facilement l’ajout de nouveaux modules de traitement sans devoir tout reprendre à zéro. Nous apportons également une attention particulière à l’exploitation : nous faisons en sorte que la maintenance soit la plus simple possible et formons nos clients afin qu’ils soient capables de faire fonctionner les installations en autonomie. Nous concevons aussi des unités de traitement en container qui peuvent facilement être mises en service en cas d’urgence et déplacées sur d’autres sites au besoin.

    Enfin, nous avons une vision à long terme : des unités adaptées, robustes, avec une exploitation simple et qui peuvent facilement évoluer en capacité.

    Qui sont vos principaux clients ?

    Nous travaillons avec des clients publics et privés : des collectivités, des ONG, des associations, des usines, des hôpitaux et même des hôtels. 

    Comment Maji Solutions parvient-elle à subsister face aux géants de ce secteur qui possèdent plus de moyens financiers et humains ?

    Nous nous intéressons à des projets qui intéressent moins les grandes entreprises. Nous travaillons sur des projets avec des besoins particuliers et à petite échelle, ce n’est donc pas suffisamment rentable pour les géants du secteur.  De plus, notre connaissance de la réalité africaine, notre souplesse et notre réactivité sont une force réelle en Afrique de l’Ouest. Étant indépendants et rattachés à aucun acteur, nous ne répondons qu’au réel besoin de nos clients, nous ne leur imposons aucune technologie. Le but étant que cela respecte leur cahier des charges.

    De plus, nous réalisons tous nos projets sur mesure. Nous apportons des solutions adaptées à nos clients et c’est ce qu’ils apprécient. C’est d’ailleurs pour cela que mon premier client est venu vers moi, après qu’un grand acteur de l’eau n’ait pas su lui proposer une solution de traitement de boues de vidange. Notre première réalisation fut la conception d’une station de traitement des boues de vidange à Bamako d’une capacité de 500 m3/jour. 

    Nous ne sommes donc pas réellement en concurrence avec les grands acteurs du secteur.

    Comment imaginez-vous Maji Solutions dans 5 ans ?

    A ce jour, Maji Solutions a réalisé des projets au Sénégal, au Mali, au Niger et au Cap-Vert. Dans 5 ans nous espérons pouvoir présenter au moins une référence dans chaque pays d’Afrique de l’Ouest que ce soit en consultance, unités de traitement ou en formation. Le but étant de permettre dans une vision plus large et de pouvoir s’implanter localement dans 3 à 4 pays.