Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Sorry, no posts matched your criteria.

Sign Up To The Newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet

    Mamy Sore, la créatrice “magicienne” du Faso Dan Fani et des textiles africains

    Une fois que vous vous êtes retrouvés dans une des boutiques Mamysor, que ce soit à Abidjan ou à Ouaga, vous vous sentez encore plus fière de la richesse des matières textiles africaines car la créatrice a le don de les mettre en valeur avec classe et créativité.

    La marque Mamysor est le fruit du travail de recherche de la créatrice Mariam Sore à l’état civil, plus connue sous le nom de Mamy Sore. Âgée de 35 ans et d’origine burkinabé, elle est née à Ouagadougou. Prise par le charme de la capitale ivoirienne (Abidjan), elle a décidé de s’y installer depuis quelques années. Issue d’une famille modeste, Mamy a dû très vite apprendre à se débrouiller toute seule pour subvenir à ses besoins. « Plus jeune, j’étais très sage, un peu trop d’ailleurs mais j’étais souvent bavarde. » N’ayant pas assez de moyens pour se fournir des tenues de grandes marques comme la plupart de ses camarades, elle dessinait ses propres tenues.

    Sa phrase de motivation préférée est d’ailleurs : À cœur vaillant, rien d’impossible. « Je trouvais un petit tailleur du quartier pour la confection. De fil en aiguille, mes camarades trouvaient mes créations originales et préféraient finalement me confier leurs garde-robes pour les fêtes. C’est ainsi qu’est née ma passion pour la mode et je me suis donc lancée. » Une carrière qui vient en contradiction de sa formation de base, en effet elle suivit une formation de comptable qui lui a permis d’obtenir une licence en comptabilité et un master en commerce.

    Très tôt, Mamy Sore a compris que l’originalité de sa marque devrait résider le mixage incroyable de diverses pièces issues du continent africain : le Faso Dan Fani, le kita, le pagne baoulé, le pagne guinéen et le coton malien. Ambitieuse, honnête et fonceuse, Mamy Sore a réussi à s’imposer dans ce secteur hautement concurrentiel, au point de faire défiler ses créations originales sur les podiums les plus prestigieux du continent. « Le dernier défilé auquel j’ai participé est celui du Made In Africa lors du Fespaco 2021. C’était le 18 octobre 2021. J’ai présenté ma collection Mandjou qui veut dire royauté et noblesse. J’ai eu beaucoup de visibilité car tous les médias importants étaient présents et de potentiels partenariats sont en cours car la collection a été beaucoup appréciée. »

    Je n’oublie pas de mentionner que Mamy Sore a bénéficié de la reconnaissance des autorités burkinabè qui l’ont choisi pour représenter, avec d’autres acteurs du coton, le Burkina Faso lors de la première journée mondiale du coton à Genève sur invitation de l’OMS. Elle a également été auréolée de deux récompenses : Un certificat de reconnaissance pour toutes ses actions en faveur du MADE IN AFRICA et un certificat de reconnaissance pour toutes ses actions en faveur de l’autonomisation de la femme.

    Aux côtés de Mamysor, il y a onze employés répartis sur deux pays où la marque est présente. Néanmoins de façon indirecte, il y a également une cinquantaine de collaborateurs car elle travaille avec des femmes pour le tissage des pagnes pour les tenues.

    Concentrée sur ses ambitions, Mamy Sore a réussi à bâtir une relation de confiance avec ses clientes. « Nous nous engageons à toujours les mettre en valeur. Il ne s’agit pas d’une question de profit mais mon objectif est d’avoir la satisfaction véritable du client. C’est très important. »

    Côte d’Ivoire, Burkina, Mali, France, USA, Canada et Sénégal… « La marque Mamysor ne compte plus ses commandes mensuelles venant de ses différents pays. Nous sommes très présents sur les réseaux sociaux et le maximum de nos commandes se font via nos comptes Facebook, Instagram, Twitter, WhatsApp, etc. Et nous avons un partenariat avec DHL pour les expéditions hors Ouaga et Abidjan où nous avons déjà des magasins. »  

    Mamy Sore s’investit également dans des causes sociales. Elle est à l’initiative d’un événement mode à but caritatif dénommé MAMYSOR FASHION FOR A CAUSE qui a tenu sa 5ème édition en août 2021. Sa mission : œuvrer principalement pour l’autonomisation de la femme et la valorisation du Made in Africa.

    Ses projets pour les 5 prochaines années ? « Juste continuer d’avancer. Que des challenges. Je ne prends rien pour difficile. Je vous donne rendez-vous au sommet. »