Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Sorry, no posts matched your criteria.

Sign Up To The Newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet

    Liliane Estievenart, fondatrice de L.E. Créations: “La toile de jute ivoirienne fait partie de l’ADN de ma marque d’accessoires”

    Si vous vous êtes déjà rendus à l’un des hypermarchés le plus connu d’Abidjan (Cap Sud), vous avez certainement dû remarquer le stand bien achalandé de la marque L.E Créations : sacs en toile de jute, en cuir, coussins en pagne wax, vêtements, etc… Leur particularité, c’est qu’ils sont frappés d’éléments locaux comme le nom de certaines villes de Côte d’Ivoire ou de l’appellation “Produce of Côte d’Ivoire Cocoa CI”. Et la personne derrière ce petit empire s’appelle : Liliane Said Épouse Estievenart. Je suis à chaque fois fascinée par sa magnifique couronne afro et son large sourire. On la dirait tout droit sortie d’une pub pour un shampoing au miel. Elle respire toujours la liberté et la bonne humeur lorsqu’on la rencontre. Et le temps n’a aucune emprise sur elle. Elle fait ce qui lui plait et ce qu’elle aime contre vents et marées.  “J’étais une petite fille turbulente et sauvage.” À croire qu’elle s’abreuve directement à la fontaine du bonheur.

    Trois mots pour la définir simplement : charismatique, ambitieuse et travailleuse. Sa créativité est débordante et pour elle, ses enfants sont sa véritable source d’inspiration. D’ailleurs sa plus grande joie dans son parcours, a été la naissance de ses bébés. Et bien entendu, la famille tient une grande place dans sa vie personnelle et professionnelle : “Tout le monde est associé à mon boulot. Ma fille fait le mannequin, mon fils joue le rôle de photographe et mon mari m’aide pour la comptabilité.”

    Comme la plupart des artistes et des personnes douées, son parcours professionnel sort des sentiers battus. Après trois années d’études dans une école de couture à Abidjan, elle ouvre un atelier en 1997. Mais elle sera obligée de le fermer au bout de 8 mois d’activités. “Ensuite, j’ai bossé pour une entreprise qui faisait des tee-shirts publicitaires. Ça a duré 17 ans. Je suis passée de directrice de production à commerciale. Après, j’ai décidé de revenir à ma passion première : la confection de vêtements.”

    En 2012, elle crée L.E. Créations, une entreprise spécialisée dans la création et la fabrication de sacs et accessoires qui véhicule les valeurs suivantes : l’instant présent, la liberté culturelle, la valorisation de l’artisanat africain. L’aventure a débuté en 2012 sur un coup de tête et est devenue ensuite une vraie entreprise en 2015. “Comment le déclic m’est venu ? J’avais envie de m’acheter un sac. J’ai finalement trouvé qu’il était trop cher pour ce que c’était et me voilà en train de le refaire… J’ai démarré sur fonds propres.”

    Avec L.E. Créations, Liliane vend en moyenne par mois, entre 500 et 1000 sacs et accessoires tous confondus. Elle possède un showroom à sa résidence et loue régulièrement des stands éphémères dans des centres commerciaux. Ses produits sont accessibles à tous : des ivoiriens moyens aux plus aisés, sans oublier les expatriés. Elle est référencée dans de nombreux magasins qui distribuent les produits de sa marque dans tout Abidjan et dans la sous-région. Avec sa notoriété grandissante, elle a réussi à attirer l’attention de certains acteurs de l’audiovisuel. En effet, Liliane travaille en partenariat avec la chaîne de télévision publique ivoirienne RTI sur une série et elle prépare aussi une collaboration avec un réalisateur de film : beaucoup de belles choses en perspective pour elle et sa marque. 

    Avec son équipe, elle utilise des machines à coudre pour les matériaux et tout ce qui peut être cousu : du pagne importé ou local, du cuir, du jean et surtout la toile de jute qui fait partie de l’ADN de la marque. Ce choix est en référence à la Côte d’Ivoire qui est le premier pays producteur de café et de cacao. Et la toile de jute – qui est utilisée pour emballer les fèves et les grains – est disponible à volonté. “C’est une manière pour moi de valoriser mon pays.”

    Dans son atelier, Liliane travaille avec une dizaine de couturiers et trois aides qui préparent le boulot pour les tailleurs. Un business qui fonctionne bien. Mais son quotidien d’entrepreneure dans la mode n’est évidemment pas de tout repos : “J’avoue que ce n’est pas évident tous les jours. Il n’y a pas assez d’heure dans une journée. Et compte tenu de la situation socio-politique et des tensions permanentes en Côte d’Ivoire, on ne peut malheureusement pas avoir de projet à long terme.” Malgré tout et au regard de sa détermination farouche, Liliane ne compte surtout pas abandonner ni baisser les bras. Elle est pleine de motivation parce qu’elle fait un métier qui la passionne. ”Néanmoins, pour une personne qui souhaite devenir entrepreneur, je lui dirais de bien réfléchir à la bonne activité, de faire ce pourquoi elle est douée et de surtout s’entourer de personnes compétentes et qui ont la même vision qu’elle.”

    D’ici dix ans, Liliane prévoit l’expansion de sa marque L.E. Créations partout dans le monde avec la construction d’une usine dotée d’un immense showroom qui s’appellera Le Village.