Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Sorry, no posts matched your criteria.

Sign Up To The Newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet

    Keyser Filip, le transformateur numérique congolais

    « L’Afrique écrira sa propre histoire et elle sera, au Nord et au Sud du Sahara, une histoire de gloire et de dignité. »

    J’ai quatre points communs avec le congolais Filip Kabeya, plus connu sous le nom de Keyser. Tout d’abord, l’empathie car on ressent dans notre peau ce que vivent les autres. Ensuite, le partage puisque nous aimons le partage et la transmission. Puis l’Afrique: nous sommes des passionnés de ce continent et donc du retour aux sources tout en imaginant une modernité à l’africaine. Et enfin, nous portons tous les deux des dreadlocks. (sourire) Sauf que je ne me divertis pas comme lui en faisant du Basket Ball, de la musculation et de la peinture sur verre.

    Nous nous sommes rencontrés en 2017 lors des Afrobytes à Paris, une rencontre d’ acteurs africains de la tech. Ce que j’ai tout de suite remarqué chez lui, c’est qu’il aimait poser des questions, s’interroger et surtout pousser à la réflexion…En même temps, ce trait de caractère lui vient de loin. “Petit garçon, j’étais le genre de gamin qui fatiguait tout le monde avec mes questions car je cherchais à tout comprendre et mes parents me racontent que j’embarrassais vraiment souvent ceux qui venaient nous visiter.

    Keyser est un informaticien de formation. Mais sur son parcours professionnel qui est de plus de vingt années aujourd’hui, il a acquis une grosse expérience dans le domaine des Bibliothèques et tiers-lieux pour former et informer la jeunesse africaine sur des questions de son développement.

    Il est Responsable Numérique dans un programme nommé « Compétences pour Demain » mis en place par Solidarité Laïque qui est une ONG Française où il est en charge de 6 pays de l’Afrique de l’ouest : Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Guinée, Sénégal et Bénin.

    En 1998, je commençais mon premier boulot dans un cyber café comme aidant numérique et surveillant et je crois que cela a forgé ma carrière car tu apprends à écouter et à trouver des solutions pour les autres. Ensuite en 2002, je deviens le responsable Informatique de la Bibliothèque de l’Université de Kinshasa avant de rejoindre une entreprise minière comme responsable informatique et cartographie. J’ai ensuite enchaîné Banque, Fournisseur d’accès Internet, Agence de communication, Missions Diplomatiques jusqu’à ce que je sois aujourd’hui au sein de Solidarité Laïque.

    Mais à côté de tout ceci, il a aussi souvent lancé des initiatives privées avec des hauts et des bas. Mais sa plus grande fierté reste le Lumumba* Lab (LLab) qui est ce tiers-lieu dédié à la lutte contre la fracture numérique avec une batterie des rencontres et formations pour les jeunes.  Dans cette mission noble qu’il s’est donné de transmettre et partager la connaissance, il rencontre beaucoup de difficultés. Mais la plus importante selon lui, c’est l’état actuel de notre imaginaire collectif: notre logiciel de pensée en Afrique est un vrai frein qui nous ralentit vraiment pour pouvoir avancer à la bonne vitesse. “Néanmoins, ma plus grande joie est d’avoir pu créer un espace de transmission de connaissances et ainsi avoir vu de mon vivant les personnes que j’ai inspirées ou formées réussir à leur tour.” Autant Keyser a le mérite d’inspirer de nombreux jeunes en Afrique, autant il s’inspire d’un des hommes intègres et progressistes le plus célèbre d’Afrique: Thomas Sankara**. Il s’inspire beaucoup de lui par sa vision de l’Afrique et surtout par sa vision des méthodes à utiliser pour développer son pays et le continent.

    Parlant de vision, Keyser veut – à moyen terme – favoriser un cadre pour former le plus de femmes à l’utilisation des outils numériques qui peuvent améliorer leurs conditions de vies et ouvrir au moins quatre centres de formation dans des provinces en République Démocratique du Congo. “Et à long terme, j’envisage d’occuper un poste au sein d’une institution internationale pour m’occuper de la transformation numérique des institutions publiques ou alors occuper un poste dans mon pays où je peux mettre mon expertise au service de la nation.”

    *Lumumba: Du nom de Patrice Lumumba. Premier Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin à septembre 1960. Il est l’une des principales figures de l’indépendance du Congo belge. Il est mort assassiné le 17 janvier 1961 près d’Elisabethville au Katanga

    **Thomas Sankara: Ancien président du Burkina Faso. A la tête de la révolution burkinabè, le capitaine avait fait de la lutte contre la corruption l’une de ses priorités. Il est mort assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou au Burkina Faso