Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Sorry, no posts matched your criteria.

Sign Up To The Newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet

    Kiswendsida Clovis Privat développe l’activité piscicole au Burkina Faso

    Pays enclavé, le Burkina Faso ne dispose pas de façade maritime et recourt aux importations de poissons pour satisfaire sa consommation. Les importations de poissons frais ou réfrigérés au Burkina Faso se sont établies à 126.7 tonnes en 2017 contre seulement 25,8 tonnes en 2013, soit une augmentation de 79.64%. Selon les estimations de Investir au Burkina, les quantités importées de poissons frais ou réfrigérés avoisineront 150 tonnes à la fin 2020. (Source : Institut National de la Statistique et de la Démographie – annuaire du commerce extérieur, octobre 2018).

    La Chine, le Chili, l’Argentine et plus récemment la Norvège sont les principaux fournisseurs du Burkina Faso. En Afrique, le Burkina Faso s’approvisionne auprès de la Mauritanie, du Sénégal, du Mali et de la Côte d’Ivoire. 

    Ces dernières années, l’État burkinabé̀ est de plus en plus regardant sur la sécurité́ alimentaire et la gestion des importations. 

    Face à cette problématique, est née FISH FEED BURKINA de Kiswendsida Clovis Privat, une entreprise spécialisée dans l’activité piscicole. En offrant une large gamme de services et produits à savoir la commercialisation d’aliments de qualité supérieure pour poissons, la production et mise à disposition des alevins, les formations, l’appui technique, FISH FEED BURKINA a à ce jour (novembre 2020) une capacité d’éclosion d’environ 100 000 alevins. 

    Dans un futur proche, FISH FEED BURKINA aimerait se décliner en un centre de formation et de promotion de l’activité piscicole car la demande en poisson est plus forte que l’offre.