Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Sorry, no posts matched your criteria.

Sign Up To The Newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet

Andy Costa, l’ambassadeur Ivoirien du vélo en Afrique

La vie est comme un vélo : Si tu ne la pédales pas, tu n’avances pas. 

Cette citation qui revient continuellement dans la bouche d’Andy Costa est une version empruntée et réadaptée à celle du célèbre Einstein. « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. »

A chaque fois que nous nous rencontrons, il ne manque pas une occasion pour me la ressortir. Il l’adore.

Ma rencontre avec Andy Costa remonte à quelques années. Il m’avait fait appel pour un projet photo.

Cet écologiste ivoirien de 40 ans, marié et père de deux petits garçons, voit constamment la vie en vert. Quoi de plus normal lorsqu’on a grandi dans le Sud-Comoé, plus précisément dans la ville de Grand-Bassam : elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et c’est la première ville durable en CIV avec le projet agenda 21.

J’ai grandi dans un environnement naturel favorable à la biodiversité et aujourd’hui face aux enjeux écologiques actuels, les changements climatiques menaces notre planète. Il est donc plus qu’une passion mais un devoir, nous devons penser environnement car c’est notre partage à tous et nous devons laisser un héritage durable à la génération future.

Ce qui distingue Andy Costa des autres activistes écologistes et qui lui confère une véritable identité remarquable (certainement unique au monde), c’est son casque vert. Il ne sort jamais sans. Il le porte partout où il va : Conférences, forums, aéroports, balades, etc…Je le soupçonne même de dormir et se laver avec (rires). A tel point que lorsqu’il ne porte pas son casque vert, j’en viens à le dépasser dans la rue ou les allées d’un hôtel. Comme quelqu’un le dirait, il a réussi à imposer son personal branding. Mais d’où lui est venue cette idée étonnante ? « C’est une inspiration divine, le casque symbolise la protection et le message que je véhicule, c’est la protection de l’environnement. », affirme-t-il.

Andy Costa a commencé à travailler très tôt après l’obtention de son baccalauréat dans le domaine de la communication. Une dizaine d’années plus tard, il se lance dans l’entreprenariat Sociale avec son ONG « MyDream For Africa ». Avec cette organisation, il s’est donné pour mission de militer pour la mise en place d’initiatives en faveur du développement durable. «  Mydream for Africa »  a été créée en 2010. J’en suis le président fondateur. Nous avons pour but de faire la promotion de l’environnement et le développement durable. Nous sommes une dizaine de membres : Sory TOURE , Thiery N’GUESSAN , Edith Brou, etc.) »

Audacieux, croyant et «afro-optimiste » comme il se définit, Andy Costa et son casque vert ont fait le tour du monde et ont réussi à capter l’attention de nombreus décideurs institutionnels et de personnalités. Partout où il se trouve, il sensibilise à la conduite de changement à travers ses déplacements à vélo et ses interviews à bicyclette. C’est ce qu’il appelle « la diplomatie climatique. »

En Côte d’Ivoire, il est très connu pour militer en faveur de l’instauration de pistes cyclables auprès du gouvernement et des institutions. Et grâce à son engagement, il existe désormais un projet de loi qui a été adopté par le Conseil des Ministres – du 9 Octobre 2019 – pour la création de pistes cyclables lors de la construction d’infrastructures routières. Malheureusement, cette petite victoire ne l’a pas mis à l’abri d’une mésaventure qu’il a vécu à l’aéroport Felix Houphouët Boigny d’Abidjan : de retour de Paris, son vélo a été bloquée.

Mais cette mauvaise expérience a été très vite oublié. En effet, c’est avec un des acteurs majeurs du gouvernement ivoirien qu’il a vécu son expérience la plus marquante. « Avoir mis le chef du gouvernement, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly à vélo tout lui présentant mon plaidoyer pour les pistes cyclables en Côte d’Ivoire. » dit-il. Bénéficiant d’un accompagnement institutionnel, Andy Costa affirme avoir de très bons rapports avec les différents ministères en charge des thématiques dont il défend ardemment la cause.

Ce n’est donc pas fortuit si Andy Costa a décidé de s’octroyer le titre d’Ambassadeur du Vélo en Afrique. « Ma mission est celle d’un ambassadeur. Après l’homme devient ce qu’il pense. Aujourd’hui, je suis l’ambassadeur du VELO et des ODD reconnu mondialement. »

Andy Costa a été auréolé du prix CEDEAO du Meilleur Journaliste Environnement pour son émission de sensibilisation au développement durable, Tous au transport vert, diffusée sur les antennes de la télévision nationale RTI 1.

Chaque jour dans cette émission, Andy Costa reçoit pour des interviews à vélo des personnalités publiques, culturelles, sportives et politiques pour parler de développement durable. «Tous au transport vert » se veut une émission innovante et d’échange sur le changement climatique en Afrique avec les moyens simples et écologiques d’y faire face.

Cette plateforme permet également de faire un plaidoyer auprès de nos États africains pour la prise en compte des pistes cyclables, des taxes douanières sur les vélos dans leurs projets de développement mais surtout sensibiliser la population à la notion de transport vert

Débordant de dynamisme et de volonté, Andy Costa est également l’initiateur du Salon Africain du Vélo qui se tient chaque année à Abidjan.

Initié dans le but de réduire la pollution, le Salon Africain du Vélo et du transport vert se tient en juin à l’Université Felix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody. Le 5 juin marque la journée mondiale de l’environnement, Ce salon réunit des consultants, des spécialistes, des passionnés du vélo, du transport et des experts d’infrastructures et de l’environnement et du développement durable. « Au programme, il y a des découvertes du vélo, des tests de derniers modèles et des participations aux courses, balades et ateliers mécaniques sur le vélo. A la clôture du salon, il y a un moment baptisé ‘’une Journée sans pollution’’ qui est une journée sans voitures où les participants font un parcours à vélo. »

Parmi ses projets, Andy Costa envisage de créer un circuit à vélo au sein de la forêt de l’Université Felix Houphouët Boigny. Ce circuit qui portera également le nom de Tous au transport vert sera doté de vélos en libre-service. Et enfin, il donne compter vie à Abidjan Bike, une autre activité de vélos en libre-service dans la commune du plateau.

Site web : www.andycosta.green