Qui sommes nous?

Ils sont Africains, dynamiques, jeunes et créatifs, ils parlent de leur Afrique sur le web et les médias sociaux, et leurs messages se font entendre. Tous les jours, ils mettent leur esprit d’entreprendre au service du dynamisme de l’Afrique. Société Générale les a réunis et leur donne la parole sur ce blog.

Ainsi, « Instants africains » est le lieu d’échange où Edith Yah Brou, Diane Audrey Ngako, Florent Youzan et Jean-Marc André partagent leurs rencontres avec des figures africaines qui les ont marqués par leur esprit entrepreneurial.


Edith Yah Brou
 : Je suis blogueuse, Youtubeuse, entrepreneure digitale, CEO du site d’info-divertissement www.buzzyafrica.com, une geekette folle passionnée de drones et de high-tech. Une Africaine déterminée et amoureuse de son continent. Maman punchy de deux petits garçons !

Diane Audrey Ngako : 25 ans, je suis une entrepreneure créative partagée entre mon attachement pour le journalisme, ma passion pour la photographie et mon site Visiterlafrique.com. En mai 2016, le magazine Forbes m’a classée parmi les 30 jeunes de moins de 30 ans les plus influents du continent africain. Mon ambition est d’accompagner la jeunesse africaine à se réaliser et surtout à croire en son potentiel.

Jean-Marc André : Je suis un « serial entrepreneur » évoluant dans la communication 360° et un photographe autodidacte. De mon viseur, je guette un regard, une expression, des traits ou une nostalgie capable de résumer ou plus exactement de révéler une vie. C’est notamment sur Instagram que je diffuse mes instantanés.

Florent Youzan : Je suis un acteur de la promotion et la défense du logiciel libre en Afrique. Cette approche alternative qui permet à l’informatique de s’adapter et de s’adopter sur chaque territoire. Je présente depuis plusieurs années une approche de l’entrepreneuriat par les logiciels libres en faisant plus avec moins et qui sanctuarise l’expérimentation et la prise en compte des besoins des populations. Pour le développement de l’Afrique, je fais ma part, en invitant la jeunesse à une reconversion des mentalités car c’est le début de notre victoire sur la pauvreté, l’ignorance et le chômage. Je suis aussi entrepreneur et spécialiste des tiers-lieux libres et open-source (TILIOS).

Pourquoi nous sommes-nous lancés dans ce projet ?

EYB : Avec ce blog, j’ai envie de voir se révéler ce qu’il y a de transcendant et de powerful en Afrique et dans la diaspora. Je souhaite exposer au monde les histoires de personnes uniques qui tirent leur communauté et leur continent vers le haut.

DAN : Avec « Instants africains », je souhaite mettre un projecteur sur ces Camerounais qui réussissent et représentent la dynamique du pays. Je pense qu’un bon échange vaut mieux qu’un long discours. Je souhaite qu’après lecture de nos posts, les abonnés arrivent à comprendre le Cameroun, le continent et le monde par le dialogue pour mieux s’y insérer, s’y mouvoir et pour le transformer.

Je pense qu’au-delà de ce que les médias peuvent transmettre, ce qui fait aujourd’hui le continent, ce sont les personnes. J’aime l’idée de pouvoir aller à la rencontre de ces personnes pour repenser ensemble l’Afrique d’aujourd’hui et de demain.

FY : Pour que ce blog soit un dispositif de transformation sociale et de leadership au quotidien, qui révèle cette Afrique des valeurs, des talents. Vous savez, en Afrique, des jeunes grandissent et se forment dans la peur d’un continent sans lendemain avec une méconnaissance des richesses dont il regorge. Donnons à cette jeunesse des lignes écrites en couleur espoir.

JMA : Ma principale motivation est de couper à travers ma lentille des scènes de société en tranche d’où tombe goutte à goutte le nectar de la vie. La jeunesse africaine doit redéfinir ses priorités, avoir des modèles crédibles qui se sont construit sur des valeurs et des convictions. « Instants africains » est la plateforme qui communique ces valeurs utiles pour l’Afrique, MON AFRIQUE.

Pourquoi parler d’Instants africains ?

FY : Nous sommes sur un continent en perpétuelle transformation où chaque instant se vit avec passion. Un continent, en mouvement et aux contours imprévisibles. Chaque instant se vit au rythme d’un présent fortement volatile, mais comblé d’opportunités quand on décide de changer de perception.

DAN : Que pouvons-nous faire en quelques instants ? Prendre un café, un thé ou une boisson avec une personne qui peut « changer notre vie ». C’est ce que je vois lorsque je pense à ce blog, que le temps d’un thé, café, nous allons donner envie à des générations de croire en elle et à leur potentiel en découvrant des profils plus inspirants les uns des autres.

EYB : Tout est relatif ici et le temps s’écoule plus lentement. Les réalités sont différentes. Il faut parfois s’adapter à chaque instant à l’autre qui se trouve en face de vous. Tout semble imprévisible, il faut être flexible et ouvert mais aussi enthousiaste. Les instants africains sont vraiment spéciaux, remplis également d’opportunités.

JMA : En tant que photographe, je cherche constamment à capturer dans mes instantanés l’inattendu, l’instant de hasard maîtrisé qui permet de découvrir par accident des choses intéressantes que l’on ne cherchait pas.

Notre Afrique, nos Afriques…

DAN : Mon Afrique a différentes facettes. Mon Afrique est belle, ouverte, généreuse, souvent taquine, mais surtout chaleureuse.

EYB : Mes Afriques sont colorées ! Intemporelles ! Mes Afriques sont le cœur et le moteur de l’humanité. Mes Afriques donnent le tempo culturel du monde et en sont la mère nourricière. Dans mes Afriques, chaque problème d’un Africain est une idée de business et donc source d’espoir infini.

JMA : Afrique berceau de l’humanité, Afrique avenir de l’humanité. Il faut croire au rêve africain réalisable en Afrique et par les Africains.

FY : Mes Afriques sont reliées par des ponts de l’intelligence collective afin de bâtir une Afrique à l’image de Wikipédia où chaque Africain serait un contributeur du développement de ce continent. Nos pays doivent arrêter de construire des murs et construire plutôt des ponts, car les ponts sont naturellement plus solides que les murs. Nos populations doivent se nourrir du brassage de cultures et d’intelligences pour partager, échanger, innover et co-construire l’Afrique que nous voulons pour nous et nos descendants. Le moment est venu de mobiliser nos forces, d’agréger nos intelligences et de mutualiser nos efforts pour pouvoir créer la matrice du développement de l’Afrique.

 

Société Générale, aux côtés des entrepreneurs en Afrique

Présente sur le continent depuis plus de 100 ans, Société Générale a acquis une très bonne connaissance du terrain et s’est forgé une solide expérience dans l’accompagnement des entreprises et des entrepreneurs. Forte de cet ancrage historique et de son maillage géographique, la Banque donne aujourd’hui la parole à ceux qui façonnent cette Afrique dynamique, créative et innovante.